Pourquoi recruter un alternant ?

 La nécessité de prévoir une véritable gestion prévisionnelle des emplois et compétences pour une entreprise

Dans le cadre d’une politique de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, la mise en place d’une politique d’alternance peut être une réponse adaptée à l’anticipation de besoins de main-d’œuvre notamment sur des métiers en tension.

Recruter des alternants permet d’anticiper et d’assurer à l’entreprise d’avoir une main-d’œuvre qualifiée dans les 3 à 5 ans afin de répondre aux attentes de ses clients. Près de 36 % des alternants en contrat d’apprentissage et 46 % en contrat de professionnalisation ont été embauchés.

 La responsabilité sociale des entreprises

La responsabilité sociale des entreprises, dans son volet ressources humaines, implique une meilleure gestion des emplois, une amélioration des conditions de travail, la lutte contre les discriminations, et l’insertion des jeunes sur le marché du travail. Le recrutement d’alternant est un des vecteurs de mise en œuvre d’une telle politique.

 Une contrainte légale

En 2011, la loi dite « Cherpion » a instauré au sein des entreprises de plus de 250 salariés un mécanisme de bonus/malus visant à promouvoir le développement de l’alternance. Elle prévoit que toute entreprise de 250 salariés et plus doit employer au moins 4 % de ses effectifs en contrat d’alternance (contrats d’apprentissage, de professionnalisation et VIE). A défaut, elle est redevable d’une contribution supplémentaire à la taxe d’apprentissage.